Vous lisez

Comment les réseaux sociaux m’ont aidé à décrocher mon nouvel emploi – et comment cela pourrait fonctionner pour vous

Social Media Updates

Comment les réseaux sociaux m’ont aidé à décrocher mon nouvel emploi – et comment cela pourrait fonctionner pour vous

Après plus de 4 ans, j’ai pris la décision difficile de quitter mon employeur actuel. J’ai passé de très bons moments ici et je ne les remercierai jamais assez pour le développement personnel et professionnel que j’ai reçu. En un laps de temps relativement court, j’ai été promu, j’ai pu diversifier mes compétences, je me suis fait de bons amis et j’ai beaucoup ri en cours de route.

« Alors pourquoi partez-vous si vous tenez l’entreprise en si haute estime? » tu peux demander.

Eh bien, je me suis toujours décrit comme un candidat semi-passif (je ne pense pas qu’il existe une chose telle que 100% passif mais c’est une discussion pour une autre fois). Je n’étais pas actif sur le marché, mais si vous lisez mon message – Une histoire de recrutement social… – vous saurez que j’ai été approché fin 2010 avec une autre opportunité, que j’ai fini par décliner.

Quelques mois après cette expérience, j’ai été de nouveau approché avec un autre rôle qui cochait toutes les cases pour ce qu’il faudrait pour m’éloigner de mon employeur actuel. J’ai accepté celui-ci et je travaille actuellement les dernières semaines de mon préavis avant de commencer. Nerveux? Ouais. Excité? Totalement. En espérant qu’il ne revienne pas et ne me morde pas le cul ? Abso-sanglant-lute.

Alors pourquoi te dire ça ? Je sais qu’il y a des gens qui ne savent pas exactement de quoi il s’agit dans les médias sociaux lorsqu’il s’agit de le faire fonctionner pour eux dans leur carrière/recherche d’emploi. À la lumière de cela, j’ai pensé que je me proposerais comme une petite étude de cas.

Les opportunités décrites dans ce message et dans mon message précédent se sont présentées à moi. Je ne suis pas allé les chercher. Comment est-ce arrivé? Était-ce de la chance ? Au bon endroit au bon moment? Sort? Non, non et certainement pas.

Tout a commencé par une présence sur les plateformes sociales numériques. Je n’étais pas sur le marché mais on pouvait me trouver si quelqu’un cherchait. Ce n’était pas une grande présence au début. Avec le rôle d’origine, tout ce que j’avais était un profil LinkedIn, que quelqu’un m’a contacté à la suite d’une lecture. Ce n’était pas (et ce n’est toujours pas pour être honnête) le meilleur possible, mais je suppose que cela donne une indication suffisante de ce que je fais professionnellement.

Cela m’amène à mon premier indice. Si vous voulez commencer n’importe où, commencez ici. Si vous n’avez pas de profil LinkedIn, obtenez-en un. Si vous en avez un, assurez-vous qu’il vous montre sous un bon jour. Oh, et mettez-y aussi une bonne photo de vous-même. Le sang des médias sociaux est les relations, la confiance, la transparence, la communication et le dialogue. Il a été bien prouvé qu’un bon, professionnel une photo de vous-même est plus digne de confiance qu’un logo de marque ou rien du tout – ce qui peut être perçu comme froid et/ou impersonnel. Les gens font des affaires avec des gens, alors mettez vos blancs nacrés ici dès que possible. Certains sont réticents car ils peuvent entendre des gens se plaindre du volume d’e-mails indésirables qu’ils reçoivent de LinkedIn, mais ceux-ci sont faciles à désactiver/désactiver dans vos paramètres de notification.

La deuxième opportunité s’est présentée différemment. LinkedIn a joué un rôle et mon activité blog / twitter a soutenu ma cause lorsque j’étais réellement dans le processus, mais cela a commencé avec les réseaux sociaux en dehors de l’espace numérique… Whoa man, check me out. Comment très pré-2009 de moi.

C’est là que nous arrivons à mon prochain conseil. N’oubliez pas vos réseaux sociaux hors ligne. Ceci est essentiel (et parfaitement illustré dans le dessin animé à droite, que j’ai trouvé sur d’Andy Headworth blog de Sirona Says). Cela semble évident mais je me suis surpris à le faire. Taper de longs messages sur LinkedIn ou Facebook, etc., pour arriver à la fin et se dire : « Oh, pour l’amour de Dieu, décrochez ce putain de téléphone et parlez à la personne ».

Troisièmement, et comme je l’ai dit à plusieurs reprises dans le passé, il faut donner avant de recevoir. Je ne dis pas que vous devez créer un blog comme je l’ai fait pour être reconnu et approché (vous avez probablement une vie !), mais même si vous le faites simplement sur LinkedIn ou Twitter, commencez à vous engager avec des individus, des communautés et des réseaux au sein de vos champs d’intérêt professionnels. Commencez à partager les meilleures pratiques, réflexions, opinions et idées. Partagez des liens vers des articles que d’autres pourraient trouver intéressants ou utiles. Construisez-vous une réputation de personne qui s’intéresse véritablement au(x) domaine(s) dans lequel vous souhaitez travailler et faire carrière. Quoi que vous fassiez, communiquez.

N’oubliez pas que le terme « médias sociaux » fait référence aux outils, au logement, au cadre pour ainsi dire. Social la communication est ce que les gens font dessus / dedans. C’est ce dernier que vous voulez faire et le premier que vous utilisez pour le faire. Chaque publication, chaque blog, chaque commentaire, mise à jour de statut, tweet et mention est une communication. Il construit une image de ce que vous êtes. Évidemment, vous devrez faire preuve de bon sens. Je me pose toujours deux questions avant de partager quoi que ce soit :

  1. Est-ce que cela va me faire ressembler à un Muppet complet et absolu ?
  2. Cela pourrait-il être plutôt une limitation de carrière à un moment donné dans le futur ?

Si je peux répondre en toute confiance « non » à ces deux questions, je clique sur le bouton de publication.

Au niveau le plus élémentaire, vous pourriez dire que postuler à un poste vacant que vous trouvez sur LinkedIn, Twitter ou Facebook, etc., c’est « utiliser les médias sociaux » dans votre recherche de carrière, mais cela n’enlève même pas la poussière de son potentiel.

Utiliser les médias sociaux pour avoir une présence qui vous permet d’être reconnu et approché est formidable, mais cela n’aide qu’au début d’un cycle de recrutement. Une fois dans un processus, j’ai trouvé un avantage clé à utiliser les plateformes sociales numériques à un niveau plus profond, c’est qu’elles m’ont aidé à établir des relations avec les gens avant même que je n’entre dans une interview. Lorsque j’ai su à qui mon CV avait été transmis, j’ai cherché à me connecter avec eux sur LinkedIn et à communiquer dès que possible. Lorsque j’ai finalement parlé aux gens, j’ai pu avoir des conversations plus profondes et plus engageantes et poser des questions spécifiques non seulement sur le travail, la carrière et l’entreprise, mais aussi sur leurs antécédents et expériences individuels. J’ai pu trouver un terrain d’entente, ce qui est extrêmement important dans le processus d’établissement de relations. Cela a juste rendu les conversations initiales moins superficielles et tout plus « humain ».

De plus, 70 à 85 % de mon activité en ligne est liée à mes intérêts pour le recrutement, les médias sociaux et l’apprentissage et le développement. Lors d’un entretien, j’ai pu appuyer mes affirmations de passion et d’enthousiasme pour ces trois sujets. J’avais en fait le matériel et les antécédents en ligne pour démontrer que je mettais mon argent (temps) là où ma bouche était.

En y réfléchissant, mon contenu et mon activité en ligne ont probablement démontré davantage qui j’étais en tant que personne – ma personnalité, mes intérêts, mes ambitions, mes motivations, ma créativité, etc. que mon CV ou mes entretiens… et peut-être jamais ???

Attends une minute. Suis-je aussi une étude de cas pour étayer le débat faisant le tour de Twitter, LinkedIn et la blogasphère RE la mort potentielle du CV ??? – Je laisse celui-là à d’autres pour débattre et décider… Pour l’instant ;-)

Alors voilà. Une histoire vraie et personnelle de la façon dont les médias sociaux m’ont aidé à décrocher ce que je pense être le travail de mes rêves. Quelles expériences d’autres personnes ont-elles eues avec les médias sociaux / le réseautage dans leur recherche de carrière personnelle / leur recherche d’emploi ? Qu’est-ce qui a fonctionné pour vous ? Qu’est-ce qui n’a pas été le cas ? Comme toujours, les opinions, pensées et idées sont les bienvenues dans la section des commentaires ci-dessous.