Content Marketing

La recherche révèle 4 types d’utilisateurs universitaires des médias sociaux

quatretypesd'utilisateurJ’ai écrit plusieurs fois au fil des ans sur le rôle que les médias sociaux peuvent jouer dans la vie de l’universitaire moyen. Qu’il s’agisse de la diffusion des résultats via les médias sociaux ou de l’utilisation de l’innovation ouverte pour la recherche universitaire. Hélas, malgré les nombreux avantages apparents, les recherches du mois dernier ont révélé que la majorité des universitaires ne veulent absolument rien avoir à faire avec les médias sociaux.

« Seule une minorité de chercheurs universitaires utilisent des médias sociaux gratuits et largement disponibles pour diffuser leurs résultats et leurs idées publiées et les mettre entre les mains du public, même si la mission des universités publiques est de créer des connaissances qui font une différence dans la vie des gens, «  ont déclaré les chercheurs.

L’étude a vu plus de 1 500 universitaires interrogés pour découvrir leurs pratiques en matière de médias sociaux. Ils ont constaté que seulement 15 % d’entre eux utilisaient Twitter, avec des chiffres légèrement plus élevés de 28 % pour YouTube et 39 % pour Facebook (prétendument pour un usage professionnel plutôt que personnel).

Une nouvelle enquête menée par le Goportis – Leibniz Library Network for Research Information brosse un tableau légèrement plus optimiste. Il dévoile les quatre principaux types d’utilisateurs universitaires des médias sociaux. Ces quatre utilisateurs ont été identifiés comme affichant des modèles d’utilisation des médias sociaux très différents.

Type 1 – Mme Maker

Mme Maker est caractérisée comme une assistante de recherche ou une professeure qui utilise les médias sociaux entre une et plusieurs fois par semaine. Ils sont très préoccupés par les questions de confidentialité en ligne et utilisent les outils de manière sélective, principalement dans les situations où ils facilitent leur travail.

Type 2 – M. Tech

M. Tech est caractérisé comme un assistant de recherche ou un professeur qui utilise les médias sociaux dans la même mesure que Mme Maker. Là où il diffère cependant, c’est dans son enthousiasme général pour les nouvelles technologies et les médias. Alors que Ms Maker adopte une approche utilitaire des médias sociaux, pour Mr Tech, l’utilisation est beaucoup plus amusante.

Type 3 – Monsieur Classique

M. Classic est entièrement à l’autre bout du spectre. Il est généralement plus âgé, généralement un homme, et utilise très rarement les médias sociaux, ce qui se reflète dans son attitude peu enthousiaste à leur égard. Cela engendre un manque de confiance en soi dans l’utilisation des outils sociaux et se traduit par une utilisation limitée à des applications individuelles, souvent basées sur l’apprentissage de celles qui sont attendues de lui dans son rôle d’enseignant.

Type 4 – M. Nerd

Le dernier type est M. Nerd. M. Nerd est un utilisateur intensif des médias sociaux et n’a aucun scrupule à l’égard des questions de confidentialité. Il saute dans les médias sociaux avec les deux pieds et est généralement très enthousiaste à propos de ses applications.

Ces classifications sont très probablement monnaie courante dans le monde professionnel. Il est cependant regrettable que l’enquête ne révèle pas la proportion d’universitaires qui entrent dans chaque catégorie. Laquelle vous ressemble le plus ?