Vous lisez

Spécialistes du blab et des faux médias sociaux

Social Marketing

Spécialistes du blab et des faux médias sociaux

Je vis, mange et dors sur les réseaux sociaux (par choix). Après sept ans dans le domaine juridique des médias sociaux, je travaille confortablement à domicile avec une poignée de cabinets d’avocats incroyables. La plupart de ma journée se passe sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+ et dernièrement, une plateforme appelée Blab.

Qu’est-ce que Blab ?

Selon Mashable, Blab.im (Blab en abrégé) est un chat vidéo où jusqu’à quatre personnes peuvent discuter simultanément sous le regard d’un public. Le public peut commenter et changer instantanément de place avec l’un des quatre bavards.

Pourquoi je l’ai aimé

Tout d’abord, je déteste YouTube et Periscope pour mon marketing personnel. Ce sont de merveilleuses plateformes pour mes clients et amis, mais je ne les aime tout simplement pas pour moi (je vais vous confier un petit secret – je suis en fait très timide. C’est peut-être pourquoi les médias sociaux étaient un bon choix pour moi).

Quelqu’un m’a posé une question sur la propriété intellectuelle sur Twitter et m’a suggéré d’y répondre sur Blab. Elle m’a dit que c’était une plate-forme de chat vidéo, donc j’étais un peu hésitant mais j’ai décidé de l’essayer.

Je me suis connecté à blab avec mon compte Twitter, j’ai rencontré mon contact dans un « blab » et nous avons discuté des problèmes de droits d’auteur. D’autres personnes se sont jointes à notre réunion, ont posé des questions et c’était super.

Blab ne m’a pas dérangé parce que c’est un dialogue à deux ou quatre, ce qui signifiait que je n’étais pas le centre d’attention.

Les premières années de Blab

Au début de Blab, c’était une petite communauté de spécialistes du marketing sur les réseaux sociaux (principalement) qui s’entraidaient – donnaient des références, répondaient aux questions, co-organisaient des émissions, etc. Des groupes Facebook ont ​​été formés et de petites cliques ont commencé à se former comme au lycée . Ma clique était composée de professionnels incroyables : graphistes, conférenciers, professeurs, coachs de vie, etc. En matière de cool cool, nous étions de la classe moyenne.

J’ai animé quelques émissions sur les médias sociaux que j’ai appréciées, mais j’ai aussi interviewé des gens ordinaires sur la façon dont ils sont entrés dans les médias sociaux – et j’ai adoré ça. Des podcasteurs (The Generation Why) aux graphistes (RELAY), nous avons partagé des histoires de guerre sur les réseaux sociaux et référé le travail s’il se présentait.

Entrez les « experts » des médias sociaux

En quelques semaines, un nouveau groupe a émergé – les « experts » des médias sociaux (The King of Blab, The Pinterest Prince, vous avez compris). Ils ont organisé des babillards quotidiens pour « enseigner » les médias sociaux. Après avoir regardé quelques émissions, il était évident qu’ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils colportaient. .

Après l’émission, les « experts » ont encouragé les téléspectateurs à acheter quelque chose – un ebook, un livre blanc, une adhésion à un groupe et/ou des séances de coaching privées. Malheureusement, de nombreuses personnes ont été victimes d’une arnaque et, plus important encore, n’ont rien appris sur les médias sociaux. Les gens ont perdu des milliers, mais la folie a continué – je parie que si vous checkiez maintenant, trois ou quatre « experts » seraient en train de bavarder.

Je ne passe plus beaucoup de temps sur Blab, ce qui veut dire que je ne traîne pas non plus avec mes amis Blab. On se voit sur Facebook mais ce n’est pas pareil. Ce n’est pas une conversation en face à face (que je ne pensais pas manquer un jour). Il me manque de rire et d’apprendre avec eux – à l’exception de quelques-uns qui se sont avérés être des « experts » ou des faux (agréables en ligne et complètement différents hors ligne).

Comment embaucher un professionnel des médias sociaux

Voici quelques conseils pour embaucher un vrai professionnel (non expert) des médias sociaux :

  • Demander des références – Votre service RH appelle les références lorsque des personnes sont embauchées dans votre entreprise, assurez-vous de faire de même.
  • Évaluer leur présence sur les réseaux sociaux et leur site Web – Est-ce cohérent ? Ont-ils des témoignages ?
  • Discuter des objectifs, des jalons et définir les attentes – Vous n’allez pas obtenir « x » nombre de nouveaux clients dans « x » période mais il y a beaucoup d’autres choses à mesurer. Et, vous devriez obtenir des clients des médias sociaux après un certain temps.
  • Découvrez combien ils facturent – Et ne vous contentez pas du moins cher, essayez d’obtenir quelques devis.
  • Organisez une période d’essai de trois mois pour voir comment vous travaillez ensemble – Un spécialiste ou une entreprise des médias sociaux devrait devenir votre équipe de médias sociaux « interne ».
  • Communiquez le plus souvent possible – Bihebdomadaire ou mensuel.
  • Assurez-vous que vos objectifs sont atteints – Analysez soigneusement vos rapports sur les médias sociaux. Si vous ne comprenez pas quelque chose, demandez.

C’est plus un coup de gueule qu’un article de blog, mais je veux m’assurer qu’aucun d’entre vous ne soit manipulé sur Blab ou sur toute autre plate-forme. De plus, sachez que de nombreuses personnes agissent d’une certaine manière en ligne et sont complètement différentes hors ligne – c’est plus pour les amitiés que vous nouez avec des personnes non commerciales. Gardez vos vrais amis « dans la vie ».

Cet article a été initialement publié sur le blog Social Media for Lawyers