Social Media Updates

Twitter est en train de mourir et tout est de votre faute

Par Neicole Crepeau, Chroniqueuse {grow}

Je vais me faire critiquer pour ce post, mais je m’en fous.

Je suis tellement frustré que je dois écrire quelque chose. J’adore Twitter. C’est mon principal avant-poste sur les réseaux sociaux, ma principale source d’informations et où je me connecte avec beaucoup de mes amis. Mais Twitter est en train de mourir, et c’est à cause de vous.

Les tribus tuent Twitter

Je suis conservateur de contenu et je passe du temps chaque matin à lire du contenu et à partager le meilleur de ce que je trouve ce jour-là, sur des sujets tels que les médias sociaux, la technologie, le marketing et la conception de sites Web et mobiles. Je regarde d’abord Feedly où je peux consulter les derniers articles des blogueurs en qui j’ai confiance. Ensuite, je vais sur une liste Twitter de mes Tweeps préférés.

C’est là que se situe le problème. Ça fait un moment que ça dure, mais aujourd’hui ça m’a vraiment rendu fou. Trois tweeps ont partagé le même post avec le même titre. Cela ressemblait à un article utile, mais lorsque j’ai cliqué pour le lire, le contenu était en fait médiocre et pas très lisible.

En continuant à scanner mon flux Twitter, je n’arrêtais pas de voir les mêmes messages, chacun tweeté par plusieurs personnes. Ce n’étaient pas de bons messages qui étaient partagés parce qu’ils étaient exceptionnellement bons. C’étaient des messages moyens partagés parce que ces gens sont dans la même tribu que l’auteur.

Spam, spam et encore spam

Lorsque j’ai commencé à organiser du contenu, j’ai utilisé les groupes LinkedIn comme source. Il a fallu beaucoup de travail pour parcourir les discussions et trouver un bon contenu. Trop souvent, un titre avait l’air bien, mais l’article derrière n’était pas bon.

Plus tard, j’ai ajouté Twitter au mélange. J’ai eu plus de succès avec Twitter car il était plus rapide de scanner le flux et le contenu partagé sur Twitter était bien meilleur. Au fil des ans, j’ai créé une liste d’autres conservateurs qui partageaient régulièrement de bons liens. Finalement, j’ai abandonné LinkedIn.

Au cours des six derniers mois environ, j’ai vu la qualité du contenu partagé sur Twitter chuter de façon spectaculaire. Bien qu’il soit toujours plus facile d’analyser le flux que d’utiliser d’autres réseaux sociaux, trop souvent cliquer sur un lien mène à un contenu indésirable ou au moins inférieur à la moyenne.

C’est devenu un grand festival de spam sur Twitter. Je me retrouve à retourner sur LinkedIn et à utiliser également Google Plus. Je pense que je pourrais essayer d’utiliser davantage Facebook ou un outil tiers comme Alltop.

Tu fais partie du problème

Je sais que je ne suis pas seul. Je vous ai entendu vous plaindre de la même chose. Soyons clairs. Si vous pensez qu’il y a trop de spam, trop de partage de liens arbitraires sur Twitter, et que vous utilisez un outil comme Triberr pour auto-tweeter vous-même les liens, alors vous êtes hypocrite. Vous faites partie du problème.

Nous voulons tous du trafic vers notre blog, de préférence un trafic composé de notre public cible. Nous sommes tous occupés et avons du mal à jongler avec le maintien d’une présence sur Twitter, donc le tweet automatique semble être une bonne option. Mais ce n’est pas. Il s’agit simplement de transformer Twitter en un grand espace publicitaire pour les blogueurs.

Nous faisons partie de l’écosystème Twitter. Nous tirons profit de la promotion de notre contenu sur Twitter, entre autres utilisations de celui-ci. Mais faire partie de l’écosystème signifie que nous devons également protéger cet écosystème en étant responsables de notre utilisation de Twitter. La conséquence de ne pas être responsable est que Twitter deviendra moins utile, perdra des utilisateurs et cessera donc d’être précieux pour nous aussi. Si vous continuez à contribuer au problème, vous n’aurez que vous-même à blâmer lorsque Twitter ne sera plus viable.

Le dilemme du prisonnier

Je ne m’attends pas vraiment à ce que vous abandonniez. C’est la situation du dilemme du prisonnier. Tout le monde le fait, donc si vous ne le faites pas, vous ratez le coche. Nous avons déjà vu cette histoire se dérouler dans de nombreux lieux différents.

C’est pourquoi j’espère que le geôlier interviendra et résoudra le dilemme du prisonnier. La meilleure solution serait que Twitter interdise les tweets automatiques. Je ne parle pas ici des tweets programmés. C’est une chose très différente pour vous de programmer manuellement un tweet. Vous devez faire un effort, et si vous prenez le temps de programmer le partage d’un lien, vous avez probablement lu le contenu que vous partagez. Il en va de même si vous utilisez un outil comme Triberr en mode manuel, où vous devez approuver le partage.

Je parle du tweet automatique, où une application partage des liens en votre nom sans que vous ayez à faire quoi que ce soit manuellement. J’espère vraiment, vraiment que Twitter comprendra ce qui se passe et bannira les applications tierces qui tweetent automatiquement. Après tout, Twitter a le plus à perdre de la pratique de l’inondation des cours d’eau.

Twitter n’a pas de bons antécédents en matière de saisie d’opportunités ou d’identification et de réponse aux problèmes. Mais il est dans leur intérêt de ne pas laisser Twitter devenir un terrain de jeu pour les spams. J’espère donc qu’ils agiront cette fois. C’est aussi dans votre meilleur intérêt. Nous espérons donc que vous aiderez l’écosystème. Adoptez une action positive. Désactivez les tweets automatiques et dites à vos collègues tweeps que vous ne tweetez pas automatiquement.

Néicole Crépeau un blogueur chez Coherent Social Media et le créateur de CurateXpress, un outil de curation de contenu. Elle travaille à Interactif cohérent sur les médias sociaux, la conception de sites Web, les applications mobiles et le marketing. Connectez-vous avec Nicole sur Twitter à @neicolec