Content Marketing

Ce que les médias sociaux nous apprennent sur la gamification

Jeux et connexion aux médias sociaux

Nous voulons tous appartenir. C’est une réalité. C’est aussi un énorme moteur de la façon dont nous interagissons en ligne via les médias sociaux. Internet n’est pas seulement une source d’information et d’innovation presque insondable, c’est aussi le plus grand connecteur de l’histoire de l’humanité. Bien que cela puisse sembler dramatique, c’est aussi tout à fait vrai.

Considérez les chiffres : Facebook compte plus d’un milliard d’utilisateurs. Twitter revendique 645 millions.

Et tous ces utilisateurs font essentiellement la même chose : interagir avec d’autres personnes et se sentir comme faisant partie d’une communauté. C’est indéniable; les humains aiment la communauté.

Fait intéressant, ce même besoin d’appartenance se traduit par la façon dont nous interagissons avec les jeux et explique par conséquent pourquoi la gamification peut être si puissante.

Comme les médias sociaux, les jeux nous donnent une chance de nous connecter à d’autres humains et de partager une expérience que nous trouvons tous significative. Tout au long de l’évolution des jeux, les gens ont toujours voulu jouer avec d’autres personnes. Le trope d’un garçon avec un ballon jouant seul est celui qui ne manque jamais d’évoquer une empathie immédiate.

Alors, que nous apprennent les réseaux sociaux sur la gamification ? Cela nous montre que notre attrait pour l’aspect social des jeux reste constant à travers la technologie numérique. Examinons quelques caractéristiques qui se chevauchent entre les médias sociaux et la gamification.

Autonomie

Considérez la mise à jour du statut. Cette fonction apparemment banale est en fait la plateforme de publication la plus omniprésente au monde, sans parler de la moins exigeante. Avec très peu de filtrage externe impliqué, la mise à jour du statut nous donne un contrôle total sur le message, qui est à la fois révolutionnaire (pensez au printemps arabe) et ennuyeux (pensez aux diatribes de rupture).

Les médias sociaux nous permettent également de personnaliser nos profils et nos avatars, façonnant ces personnages numériques selon nos moindres caprices. Ce type d’autonomie est courant dans les médias sociaux et se traduit par la gamification. Les jeux modernes accordent aux utilisateurs le même contrôle sur la personnalisation de leur avatar et, dans les cas avancés, même sur la manière dont ils jouent au jeu. Parce qu’il est presque impossible d’avoir un contrôle aussi complet sur votre environnement dans votre travail ou votre vie personnelle, ce type d’autonomie est l’une des propriétés les plus addictives des jeux.

Une bonne gamification permet à l’utilisateur un certain degré d’autonomie, créant ainsi une connexion entre l’utilisateur et la plateforme de gamification. Cela peut être aussi simple que d’avoir une page de profil que les utilisateurs peuvent personnaliser ou aussi complexe que de permettre aux utilisateurs de façonner le jeu lui-même.

Expériences partagées

Lorsque nous nous amusons ou créons des souvenirs, ce sont le plus souvent des expériences sociales. Il ne fait aucun doute que bon nombre de vos meilleurs souvenirs incluent des moments avec vos amis les plus proches. La nature immédiate des médias sociaux relie les gens autour d’événements partagés, qui deviennent ensuite des expériences partagées grâce à l’interaction communautaire.

Les jeux ne sont pas différents. Considérez les communautés massives qui jouent à Farmville ou les 27 millions de personnes qui jouent à League of Legends chaque jour.

À un niveau plus micro, faire de la gamification une expérience sociale augmentera la probabilité d’adoption par les utilisateurs et rendra l’expérience plus agréable. Les utilisateurs pourront partager leurs réalisations avec des amis, sans parler de l’expérience globale.

Reconnaissance

Notre besoin de reconnaissance chevauche à la fois les médias sociaux et la gamification. Les retours que nous recevons sur les réseaux sociaux valident nos contributions à la communauté ainsi que notre travail personnel.

Dans la gamification, les points et les badges sont la forme de reconnaissance la plus courante, bien que ces mécanismes puissent avoir un effet médiocre s’ils sont exécutés paresseusement. Quoi qu’il en soit, il est indéniable que la reconnaissance est un élément essentiel du jeu.

L’une des entreprises qui le font le mieux est Perkville. Au service principalement des entreprises locales, Perkville facilite la création de programmes de fidélité grâce à la gamification sociale. Lorsque les clients obtiennent une bonne affaire, ils peuvent la partager en ligne avec leurs amis, une action que la plateforme de Perkville récompense ensuite avec encore plus d’économies.

Désormais, tous les amis de cette cliente veulent savoir comment elle a obtenu une si bonne affaire, ce qui a permis à cette utilisatrice de réaliser encore plus d’économies simplement en se vantant de sa remise initiale.

Les médias sociaux et la gamification partagent beaucoup des mêmes éléments, ce qui explique pourquoi ils sont tous les deux si populaires. La mise en œuvre de certains éléments sociaux élèvera une plate-forme de gamification en une expérience de gamification. Et croyez-moi, vous voulez ce dernier.

Crédit photo : Gamification/shutterstock