Digital Strategy

Confidentialité en ligne : vous vous trompez

Aujourd’hui, j’ai prononcé un discours d’ouverture à Defrag 2010, l’une des conférences les meilleures et les plus intéressantes auxquelles j’ai eu la chance de pouvoir assister (leur slogan est « accélérer le moment a-ha »). J’étais assez anxieux à propos de cette présentation parce que c’était dans la « grande salle », devant tous les participants, et c’est une foule intelligente et exigeante.

Cette année, j’ai décidé de parler de vie privée et du fait que nous y pensons mal. Ma présentation s’intitulait « La vie privée est une marchandise, pas un lieu ». La prémisse de base est la suivante : les lois sur la protection de la vie privée aux États-Unis sont basées sur le 4e amendement, qui garantit « le droit des personnes à la sécurité de leurs personnes, maisons, papiers et effets, contre les perquisitions et saisies abusives ». Notez le langage : tout est question d’espace physique. Internet a radicalement changé cela et a rendu l’analogie de l’espace physique assez imprécise. Enfin, j’ai examiné quelle est la valeur réelle de vos données privées dans le monde réel et qui en veut le plus.

Voici le pont. Faites-moi savoir ce que vous pensez de votre vie privée et ce que cela signifie en ligne :

La vie privée est une marchandise, pas un lieu : discours d’ouverture de Defrag 2010

Voir plus de présentations de socialmediagroup.