Vous lisez

Pourquoi les dindes ne tweetent pas

Social Media Updates

Pourquoi les dindes ne tweetent pas

Ah, Twitter. Un tel petit oiseau incompris.

Personnellement, euh, professionnellement, je n’y suis pas depuis si longtemps. Moi non plus, je ne comprenais pas à quoi ressemblait tout ce buzz. Maintenant oui. Et vous savez comment j’appelle ceux qui sont venus et repartis ? Dindes. Et ceux qui refusent même d’essayer ? Des dindes plus grosses.

Qu’est-ce que je pense de Twitter ?
Merci d’avoir posé la question. Je pense que c’est un outil commercial indispensable. Sa longue liste d’avantages comprend l’établissement de liens avec de nouveaux prospects, partenaires et fournisseurs ; découvrir des idées perspicaces sur le Web ; et écouter ce qui se passe dans vos domaines d’intérêt.

Mais soyons juste maintenant et laissons les dindes faire un petit piaillement.
Voici ce que je les ai vus dire (et les réponses que je ne peux m’empêcher d’écrire).

  • 140 caractères ne représentent pas plus qu’une petite merde d’oiseau. (Conneries. Il ne m’a fallu que 47 ans pour faire cette petite déclaration puissante.)
  • Les bonnes choses se perdent dans tout le bruit. (Arrêtez de suivre les dweebs dont les tweets polluent votre précieux espace d’écran.)
  • Facebook est le meilleur endroit où être. (Si vous aimez trouver de nouveaux likers, vous aimerez peut-être comment Twitter peut vous aider à réussir.)
  • C’est juste pour les geeks de l’informatique. (Bien. Gotcha. Les ordinateurs sont mauvais.)
  • C’est une mode. (Tout n’est-il pas?)
  • C’est difficile à comprendre. (d @densehead RT @birdbrain Lisez les instructions #twitterfordummies #ff #peace)
  • Twitter promeut l’analphabétisme. (WTF mr. Shakespeer ! Vous pensez que UR est un grand écrivain ? B-real. lol. ;-p)
  • Personne ne lit vos tweets. (Essayez de contribuer quelque chose de précieux à la conversation.)
  • C’est une grosse perte de temps. (Peut-être que vous ne trouvez pas non plus le temps de répondre à votre téléphone ou de lire vos e-mails.)

D’accord, donc c’est cool. Si vous pensez qu’il est sage d’ignorer un réseau de plus de 200 millions de personnes, allez-y et restez à l’écart des tweeters. Et si vous pensez que quelqu’un pourrait apprendre quelque chose de cet article, procurez-vous un compte Twitter et retweetez-le s’il vous plaît.