Content Marketing

La SEC ouvre la porte aux entreprises pour qu’elles utilisent les médias sociaux

réglementation divulgation équitableLa Securities and Exchange Commission (SEC) déclare qu’il est acceptable pour les entreprises d’utiliser les médias sociaux, tels que Facebook et Twitter, pour annoncer des informations importantes tout en se conformant à la réglementation sur la divulgation équitable. Une décision récente confirme que la réglementation sur la divulgation équitable s’applique aux médias sociaux utilisés par les entreprises de la même manière qu’elle s’applique aux sites Web des entreprises. En 2008, la SEC a précisé que les entreprises peuvent utiliser des sites Web pour atteindre les investisseurs si les investisseurs ont été informés que des informations importantes sont transmises via le site Web.

La nouvelle décision stipule que les entreprises peuvent traiter les médias sociaux comme un moyen de communication légitime tant que l’entreprise indique clairement quel fil Twitter ou quelle page Facebook servira de débouchés potentiels pour les annonces. Il est probable que les entreprises devront utiliser les médias traditionnels pour informer les investisseurs des médias sociaux qu’elles utiliseront. La SEC a également déclaré que la page Facebook personnelle d’un dirigeant d’entreprise, par opposition à la page de médias sociaux d’une entreprise, ne sera pas un canal où les entreprises seront autorisées à faire des annonces importantes.

Selon une étude du Conference Board et de l’Université de Stanford réalisée en 2012, seules 14 % des entreprises utilisent les médias sociaux. La mise en œuvre peut donc être difficile. Et les entreprises devront toujours être conscientes de la question de la matérialité.

Dell et eBay utilisent déjà Twitter pour annoncer des informations financières et autres informations clés aux investisseurs. Ces sociétés envoient généralement simultanément de nouvelles versions ou signalent des informations dans des documents déposés auprès de la SEC. Avec les nouvelles règles de la SEC, il sera plus facile pour les entreprises d’utiliser les médias sociaux.

Pourquoi la SEC a-t-elle rendu une décision sur les médias sociaux ?

Ce changement est intervenu après que le directeur général de Netflix, Reed Hastings, se soit vanté sur un site de médias sociaux que la société de vidéo en streaming avait dépassé pour la première fois le milliard d’heures en un mois, faisant grimper les actions de l’entreprise. M. Hastings a posté ceci sur sa page personnelle.

La SEC a ouvert une enquête en décembre pour déterminer si cette annonce violait les règles interdisant aux entreprises de divulguer sélectivement des informations. Auparavant, M. Hastings n’avait pas utilisé Facebook pour faire une annonce importante et n’avait pas dit au public qu’il ferait des annonces sur sa page Facebook personnelle.

Pour sa défense, M. Hastings avait 200 000 abonnés à sa page personnelle, ce qui en faisait, selon M. Hastings, un forum très public. La commission a décidé qu’elle ne porterait pas d’accusations civiles contre M. Hastings et a plutôt rendu cette nouvelle décision. « Un nombre croissant d’entreprises publiques utilisent les médias sociaux pour communiquer avec leurs actionnaires et le public investisseur », a déclaré la SEC dans son rapport. « Nous apprécions la valeur et la prévalence des canaux de médias sociaux dans les communications de marché contemporaines, et la commission soutient les entreprises à la recherche de nouvelles façons de communiquer. »

Les règles de divulgation équitable obligent les entreprises à divulguer des informations de manière à ne pas avantager un groupe d’investisseurs par rapport à un autre. Il sera intéressant de voir comment les investisseurs réagiront à cette décision. Rien n’indique que les investisseurs soient majoritairement favorables à la réception d’informations via les réseaux sociaux.

Lona Nallengara, directrice par intérim de la division du financement des entreprises de la SEC, a déclaré : « Les entreprises devraient revoir les directives existantes de la Commission – elles sont suffisamment flexibles pour répondre aux questions qui se posent aux entreprises qui choisissent de communiquer via les médias sociaux, et les directives le font d’une manière maniere directe. » Je félicite la SEC d’avoir tenté de rattraper son retard. seul le temps dira comment cela se déroule.