Vous lisez

Points forts d’IBM Lotusphere 2011 – Centré sur les personnes vs. Centré sur le contenu par Louis Richardson

Digital Strategy

Points forts d’IBM Lotusphere 2011 – Centré sur les personnes vs. Centré sur le contenu par Louis Richardson

Lotusphère 2011 - Louis RichardsonPoursuivant plus loin avec la série d’articles de blog sur les faits saillants de l’événement Lotusphere 2011 d’IBM à Orlando, en Floride, il y a quelques semaines, j’ai pensé que j’allais aller de l’avant aujourd’hui et partager avec vous ce qui, pour moi, était l’un des principaux faits saillants de toute la semaine, qui consiste essentiellement à partager d’autres informations sur ce que je pensais être * le * meilleur présentation de toutes les sessions principales et en petits groupes auxquelles j’ai assisté pendant mon séjour. Elle a été réalisée par un de mes collègues, et bon ami, Louis Richardson sous ce titre plutôt inspirant : « People-Centric vs. Content-Centric : Une révolution copernicienne nécessaire pour devenir une entreprise sociale ». Je vous le dis, si quelqu’un me demandait de prendre l’une des séances, une seule d’entre elles, qu’il devrait regarder et passer de #ls11 Ce serait celui de Louis. Cherchez pas plus loin. C’est que bon!

Bienvenue dans la transformation réussie d’une organisation centrée sur le contenu en une organisation centrée sur les personnes ! C’est exactement ce sur quoi portait la séance de Louis. Mettre en place la scène, expliquer d’où nous venons, comment nous avons toujours été réticents au changement (même au 15ème siècle !), comment le changement a finalement eu lieu pour le mieux, comment le contenu n’est plus roi, expliquant ce que certains de ses principaux défis sont en ce moment et comment établir des relations durables et dignes de confiance, des relations d’affaires personnelles est la voie à suivre, surtout depuis vos employés sont votre entreprise. Pas le contenu qu’ils produisent. Son exemple de ce qui se passerait si tout le contenu d’une organisation disparaissait par rapport au même scénario où ce sont les personnes qui disparaissent et non le contenu lui-même n’a pas de prix ! Et une telle révélation !

C’était l’une de ces excellentes présentations qui vous font réfléchir aux défis quotidiens auxquels nous sommes tous confrontés lorsque nous sommes confrontés au travail et à notre propre productivité et comment, en changeant de vitesse et en s’ouvrant aux outils sociaux, nous pouvons trouver de nombreuses solutions aux problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. Donc, finalement, Louis a ramassé certains des plus gros points douloureux qui Chacun Le travailleur du savoir est confronté en ce moment et pour chacun d’entre eux, il propose une solution potentielle du domaine de l’entreprise 2.0, c’est-à-dire l’informatique sociale et les outils logiciels sociaux : création de crédibilité et de valeur, communautés, balises, signets sociaux, espaces ouverts de partage des connaissances, profils, activités. , etc.

Ce qui est intéressant dans sa présentation et son discours, c’est comment, pour la première fois depuis longtemps, l’accent n’a pas été mis sur la technologie ni sur les processus, mais sur les personnes elles-mêmes qui les aident à résoudre leurs problèmes quotidiens, leurs points faibles, concernant la recherche d’experts, la recherche des bonnes informations ou l’inspiration d’une culture ouverte de partage des connaissances. Fondamentalement, l’approche pragmatique ; celui qui fonctionne, celui qui peut certainement avoir le plus grand impact sur l’amélioration de la productivité des personnes en traitant et en réparant ces tâches onéreuses que nous devons tous faire de temps en temps, mais que nous n’apprécions pas vraiment. Pourtant, il a fait un travail formidable en aidant les participants à se préparer à créer leur propre Gestion des connaissances personnelles stratégies en utilisant des outils logiciels sociaux. Et il a fait un travail fantastique avec de nombreux exemples plutôt utiles de la façon dont cela pourrait fonctionner pour des gens comme vous et moi, c’est-à-dire des gens dans les tranchées, des travailleurs du savoir qui savent qu’il existe de meilleures façons de faire un travail plus intelligent avec beaucoup moins d’effort .Lotusphère 2011 - Louis Richardson

Donc, quand j’ai vu que sa présentation et son discours étaient disponibles, je n’ai pas pu m’empêcher de préparer cette entrée pour partager avec vous les détails sur l’endroit où vous pourriez aller trouver ces ressources et les digérer vous-même. Ils vaudront votre temps et vos efforts pour les parcourir; Je peux sûrement les recommander. Louis est un superbe conteur avec beaucoup d’expérience de première main de ce que c’est que d’injecter des saveurs 2.0 dans sa propre productivité et de devenir beaucoup mieux dans ce qu’ils font à la suite de cela. Il fait partie de ces gens qui marche le discours. Et son expérience approfondie de l’utilisation de tous ces outils sociaux imprègne constamment tout au long de la présentation, encore une fois, avec de nombreux conseils pratiques sur la façon de faire avancer les choses.

Comme point de départ, j’aimerais vous indiquer un article de blog qu’il a rédigé en novembre 2010 sous le titre « People-Centric vs. Content-Centric : La révolution copernicienne pour devenir une entreprise sociale », où il encourage tous nous pour suivre la conversation. Une lecture plutôt intéressante et perspicace qui vous aiderait à mieux comprendre où son #ls11 la présentation vient. Ensuite, à partir de là, vous pouvez vérifier l’audio complet de la session, récupérer une copie des diapositives en cliquant ici, ou vous pouvez également accéder à cette autre entrée où il a partagé un lien vers l’enregistrement de la présentation qu’il a faite , sous forme de clip vidéo, désormais accessible à tous. La bonne quantité de tweets en direct qui ont été partagés au cours de cette heure qu’il a passée sur scène était également très intéressante.

Maintenant, pour ceux d’entre vous qui ne sont peut-être pas capables d’attendre et de se diriger vers ces ressources, vous pouvez également commencer à parcourir une partie de ce contenu ici. En effet, sa présentation est également partagée sur Slideshare (retrouvez-la ici) et l’enregistrement a également été stocké sur Vimeo. J’ai donc pris la liberté de les intégrer ici, en espérant que vous puissiez cliquer sur Joue sur les deux ressources (Mieux vaut commencer par l’enregistrement vidéo, au fait !), asseyez-vous, pendant que vous dégustez une tasse de café ou de thé, et profitez du spectacle. Cela vaudra chaque centime!

People-Centric vs. Content-Centric : Une révolution copernicienne nécessaire pour devenir une entreprise sociale de louis richardson sur Vimeo.

People-Centric vs. Content-Centric : la révolution copernicienne pour devenir une entreprise sociale

Voir plus de présentations de Louis Richardson.

Après avoir tout parcouru, je suis sûr que vous conviendrez tous avec moi que c’était certainement une présentation époustouflante, mais la meilleure partie pour moi était celle où il a également engagé le public avec de multiples questions, interactions et conversations, le terminant avec un peu de devoirs pour nous tous, que, jusqu’à présent, je trouve vraiment fascinant … Découvrez la balise de hachage Twitter # inv203fear où il a essentiellement demandé au public de tweeter ce qui serait le plus grand la crainte pour toute organisation essayant de déployer et d’accélérer l’adoption de ces outils sociaux. Certaines des réponses sont assez ahurissantes en elles-mêmes et sont sûrement un signe de la bonne quantité de travail qu’il nous reste à faire !

Ainsi, nous ferions mieux de continuer à travailler et d’aider à provoquer le changement selon lequel tout ne concerne pas le contenu en soi, mais davantage les personnes elles-mêmes, votre main-d’œuvre du savoir, votre entreprise… Maintenant, où ai-je entendu parler de celui-là avant ?