Vous lisez

Pourquoi les organisations à but non lucratif devraient se connecter avec les vloggers

Content Marketing

Pourquoi les organisations à but non lucratif devraient se connecter avec les vloggers

La perception de ce qu’est une célébrité et de qui sont les célébrités continue de changer à mesure qu’Internet développe de nouvelles façons pour les gens de se faire connaître et d’être vus par le monde. Il y a des années, une célébrité était très probablement un acteur ou un musicien, et son prestige et sa reconnaissance grandissaient à mesure qu’elle figurait dans plus de films ou qu’elle créait plus d’albums et tournait dans le monde. Dans de nombreux cas, ces célébrités n’étaient pas seulement des personnes reconnues par leurs fans, mais également reconnues par la culture populaire en général. Même si quelqu’un n’écoutait pas Madonna ou Michael Jackson, ils savaient toujours qui étaient ces personnalités et écoutaient quand ils parlaient de problèmes sociaux (vous vous souvenez de « We Are The World » ?).

Au fur et à mesure que le paysage des médias sociaux s’est développé au cours de la dernière décennie, notre perception de la célébrité des médias sociaux s’est également développée. Ce ne sont pas des personnes connues, mais plutôt des personnes qui capitalisent sur des intérêts spécifiques afin de générer une influence de « niche » (la niche est utilisée à la légère ici car elles peuvent encore atteindre des dizaines de millions de personnes). Ces célébrités ne sont pas nécessairement célèbres pour leur voix puissante ou leurs talents d’acteur exemplaires, mais elles ont plutôt exploité leur voix unique d’une manière qui attire d’autres comme eux en ligne. Leurs voix et points de vue sont régulièrement présentés sur un large éventail de sujets, notamment la politique, la culture pop, les causes à but non lucratif, les produits de consommation, les fandoms médiatiques et tout autre sujet auquel vous pouvez penser. Ce sont les nouvelles célébrités sur lesquelles se concentrer lors de la promotion de la campagne et du message d’une organisation à but non lucratif.

La vidéo en ligne est impossible à ignorer

La vidéo est le leader sans précédent pour exploiter la voix des célébrités des médias sociaux, et il semble que son importance ne puisse que croître à partir de là. Selon un récent rapport de Cisco, on s’attend à ce que le trafic vidéo sur Internet passe de 64 % en 2014 à plus de 80 % en 2019. Des plateformes comme YouTube, Vimeo, Vine, Instagram et Periscope génèrent des dizaines de millions de vues par jour et ont ouvert la voie à suivre pour la prochaine génération d’influenceurs et de créateurs de tendances. Souvent, les créateurs de vidéos ont leurs propres blogs ou sont également très actifs sur Twitter, ce qui en fait d’autant plus une cible de choix pour les efforts de sensibilisation d’un organisme à but non lucratif.

Les vloggers se sont déjà avérés être des atouts précieux pour des entreprises telles que Snickers, Volkswagen, Pizza Hut et Nissan. Grâce à l’engagement de chaînes populaires comme Epic Meal Time et Miss Jessica Harlow, les vidéos publicitaires payantes peuvent combler le fossé entre les produits et le public à la recherche du contenu du vlogger. Vous trouverez ci-dessous une discussion sur certaines organisations à but non lucratif qui ont également engagé avec succès des chaînes YouTube populaires et d’autres plates-formes vidéo, mais ces campagnes à grande échelle sont moins fréquentes que leurs homologues d’entreprise.

Cependant, il ne serait pas surprenant de voir le niveau d’engagement des vloggers à but non lucratif augmenter à l’avenir ; selon le rapport sur les perspectives numériques 2015 du Nonprofit Technology Network, 96 % des répondants à but non lucratif ont déclaré qu’ils maintiendraient ou augmenteraient leur concentration sur la création de vidéos avec 68% déclarant qu’ils augmenteraient la vidéo tout au long de 2015. Être en mesure de compléter leurs actifs vidéo existants avec la promotion de ces avec un public beaucoup plus large peuvent étendre considérablement leur portée pour générer à la fois de nouveaux financements et des actions critiques.

Capture d'écran 14/09/2015 à 14h28.11

Que peut ajouter un influenceur vlogger aux communications de sensibilisation d’une organisation à but non lucratif ?

La réponse courte est que ces célébrités sur Internet génèrent déjà des millions de vues par mois, et ce contenu créé par les pairs est plus digne de confiance pour leur public que le contenu créé directement par une organisation ou une entreprise. Avec une audience intégrée qui a confiance en l’influenceur, la campagne d’une organisation à but non lucratif peut être instantanément diffusée à de nouvelles audiences prêtes à passer à l’action et à faire passer le mot. La capacité d’atteindre instantanément des centaines de milliers d’abonnés permet presque une « viralité » instantanée, réduisant le jeu de devinettes sur la popularité d’une vidéo ici.

Comment la voix d’un créateur de vidéo ajoute-t-elle au contenu de la campagne ?

Les créateurs de vidéos les plus influents ont montré une passion pour la création de contenu et, par conséquent, leur voix en ligne est généralement délibérée et sincère dans ses messages. Même les célébrités comiques sont connues pour utiliser leur voix pour le plus grand bien, avec la satire comme médium principal. Les créateurs de vidéos créent leur contenu parce qu’ils se sentent obligés de partager leurs propres expériences et opinions ; s’ils veulent partager le message d’une organisation, c’est parce que ce message correspond à leurs convictions.

Trouver des opportunités clés pour qu’une organisation à but non lucratif s’engage avec un vlogger nécessite à la fois le bon créateur et le bon message. De nombreuses célébrités vidéo intègrent dans leur contenu des problèmes spécifiques tels que la santé publique, l’intimidation, l’aide internationale et l’alphabétisation, et utilisent Internet comme moyen de partager leurs pensées et leurs sentiments. Comme avec la plupart des stratégies d’engagement des influenceurs, un influenceur qui partage le message d’une organisation à but non lucratif sera probablement son partenaire le plus précieux. D’autres aspects à prendre en compte lors de la recherche des meilleurs types de vloggers d’influence avec lesquels interagir incluent leur ton et leur approche, leur portée, leurs plateformes préférées et le public cible.

Cela peut-il vraiment fonctionner ?

Un exemple de trouver le bon vlogger pour le bon message vient de la célébrité YouTube Tyler Oakley, un défenseur bien connu des droits LGBT et des jeunes LGBT. Au début de 2015, il a pu parler à son auditoire d’abonnés dans le but de recueillir 500 000 $ pour The Trevor Project, une organisation qui fournit des interventions de crise et de prévention du suicide aux jeunes LGBTQ. Grâce à ses efforts, Tyler a même remporté un DoGooder Video Award pour les créateurs YouTube.

De nombreuses célébrités de la vidéo sur le Web ont pris en charge de nombreuses autres causes qui sont importantes pour elles et leur public. Le gourou du jeu vidéo PewDiePie a pu collecter plus de 630 000 $ pour Save the Children, tandis que la sensation Internet Kid President a pu promouvoir #BookItForward, une initiative pour partager vos livres préférés avec d’autres. L’équipe de comédie Smosh a pu utiliser sa chaîne pour jouer avec humour son rôle de parents, tout en conduisant simultanément plus de 52 000 personnes vers sa campagne DoSomething.org pour dissuader les grossesses chez les adolescentes.

Construire une communauté vidéo en ligne dédiée

Pour les organisations à but non lucratif en ligne, un autre aspect essentiel de la communauté vidéo et sociale qui l’entoure est justement cela : la communauté. Chacun a la possibilité de raconter son histoire, et chacun a la capacité d’écouter et de dialoguer avec les autres. De nombreuses organisations proposent une fonctionnalité « Partagez votre histoire » qui engage un partisan et lui permet de partager son point de vue tout en renforçant la campagne. Un exemple récent vient de Define American, qui a exhorté ses partisans à partager ce que cela signifie pour eux d’être américains à la suite du racisme.

Capture d'écran 2015-09-14 à 9.35.57 AM

(RED) a marqué l’histoire du plus grand nombre d’enregistrements de Vine en une seule journée en demandant à ses supporters de partager de courtes vidéos avec le hashtag #REDWorldRecord. Cette campagne avait pour but de sensibiliser le public au 32e anniversaire du jour où le sida a été découvert et d’exhorter les participants à aider à créer une génération sans sida. Les utilisateurs célèbres de Vine et d’autres ont contribué des vidéos.

L’avenir du partage de vidéos

Les plates-formes plus récentes telles que Periscope créent également des bases de fans dédiées et une importance à but non lucratif. L’application elle-même est gratuite et permet aux utilisateurs de s’inscrire avec leurs comptes Twitter et de partager du contenu avec des réseaux Twitter préexistants. De nombreuses célébrités utilisent déjà la plate-forme comme moyen de communiquer avec leurs partisans en temps réel, et la liste des utilisateurs influents continuera très probablement de s’allonger à mesure que le service sera plus largement adopté.

Pour les organisations à but non lucratif, il existe de nombreuses opportunités d’utiliser la plate-forme pour de bon. Le personnel et/ou les bénévoles peuvent partager des mises à jour sur le terrain, les événements en direct peuvent être facilement partagés avec d’autres, et le contenu participatif peut permettre aux supporters d’exprimer leurs opinions directement à l’organisation.

Commencer

En tant qu’organisation à but non lucratif, la première étape pour créer un engagement réussi de vlogger dans une campagne consiste à rechercher ceux qui discutent de problèmes liés à vos problèmes clés avec d’autres. Leur audience n’a pas besoin d’être massive – souvent, les audiences les plus dévouées se situent entre 5 000 et 100 000 abonnés. Regardez leurs vidéos, suivez-les sur Twitter, consultez leurs Vines et regardez un flux Periscope en direct s’ils en ont un.

Si leur voix est juste pour promouvoir votre message, alors demandez-leur de partager une action importante. Cela pourrait inclure la diffusion du mot de la campagne avec un hashtag spécifique, la collecte de fonds pour ceux qui en ont besoin ou l’incitation d’autres personnes à partager leurs propres vidéos. S’il se trouve que l’influenceur figure également sur votre liste de diffusion, remerciez-le pour son soutien passé et soulignez sa valeur potentielle pour une future campagne. Le but ultime est d’être authentique, transparent et de leur permettre de partager leur propre message sur la qualité de votre travail, alors soyez prêt à abandonner un certain contrôle et laissez-les faire ce qui les a rendus si populaires en premier lieu.