Marketing social

Définissez-vous votre valeur nette comme votre réseau ?

Porter Galeancienne vice-présidente du marketing chez Virgin America, a prononcé un discours de clôture au Social Shake Up 2013. Au cours de sa présentation : The Power of Social Capital and the Four Degree Advantage, Mme Gale a présenté son nouveau livre Votre réseau est votre valeur netteque les participants ont reçu dans leurs sacs de conférence.

Ce sujet est bien lié à un panel auquel j’ai été invité à parler le lendemain, animé par Maria Poveromoqui gère les médias sociaux pour Adobe, et avec Jeannette Gibson, qui vient de quitter Cisco pour gérer des communautés sur Hootsuite. Gourou de la vente sociale Anneke Seley était notre merveilleux modérateur d’audience.

Photos du panel #SSUSocBiz au Social Shake Up 2013La thèse du livre de Mme Gale est que

« La technologie a réduit le degré de séparation entre nos contacts de six à quatre. Plus que jamais, il est important d’investir dans notre capital social, nos relations et nos relations comme un moyen d’améliorer nos vies. La construction stratégique d’un réseau améliore le bonheur, la productivité et le rendement -que ce soit au niveau professionnel ou personnel ».

Le sujet de notre table ronde au Shake Up était Groupe de soutien à la transformation des entreprises sociales, basé sur une étude de cas de nos propres vies. Maria et Jeanette font partie de SVESMC, le Silicon Valley Enterprise Social Media Council. Un groupe que j’ai créé en 2011, lorsque je travaillais chez SAP et fournissait des conseils en médias sociaux à des organisations internes.

IMG_2429Pourquoi un groupe de soutien aux médias sociaux ?

Le but de la création du groupe était de rassembler l’intelligence des praticiens des médias sociaux de la Silicon Valley, de partager les meilleures pratiques, de s’entraider pour résoudre les problèmes et de passer un bon moment en cours de route.

Nous avons réussi sur les trois plans. Franchement, la première fois que le groupe s’est rencontré pour dîner à Santa Clara était un Séance de thérapie #DigitalDistress (voir le récent Tweetchat d’Adobe sur ce hashtag), plus que toute autre chose.

Comme les médias sociaux étaient encore très jeunes, nous avons tous fait face à de nombreux défis et voulions valider si cela était dû à notre propre ignorance, à quelque chose que nos organisations ne faisaient pas ou simplement aux difficultés de croissance d’une nouvelle ère du marketing. Quelqu’un d’autre avait-il compris ce que nous n’avions pas ? Nous avons tous partagé la même douleur, et c’est peut-être ce qui nous a aidés à créer des liens si rapidement.

Pas de secret

La devise de notre groupe est « Ce qui se passe au SVESMC reste au SVESMC« .

Cela est vrai pour nos dîners mensuels ainsi que pour nos sommets trimestriels. Le premier sommet a été organisé par SAP et nous avons sélectionné les sujets ainsi que les conférenciers de nos propres rangs.

Dans le même temps, les membres du groupe se sont rencontrés individuellement, approfondissant leurs relations et se apportant mutuellement un soutien stratégique. Cela est allé si loin que Cisco et Adobe ont partagé leurs plans pour leurs centres d’excellence des médias sociaux ; complètement ouvert et transparent. Parallèlement, Adobe a également travaillé en étroite collaboration avec Intel, partageant son savoir-faire et créant des approches innovantes.

Au cours de l’un de nos premiers sommets, nous avons décidé que nous devions approfondir métriques et rapports. Nous avons donc créé un sous-groupe qui s’est réuni chaque semaine pendant quelques mois. Les membres, menés par Sudha Jamthé chez eBay, ont partagé leurs modèles de mesure actuels et leurs leçons durement apprises, dans le but de proposer un modèle de métrique qui pourrait servir de norme.

Il s’est avéré que de nombreuses entreprises allaient trop loin dans leurs efforts de mesure, créant de longs rapports avec des tonnes de données inutiles. La leçon clé de la « task force » : ne signalez que les éléments sur lesquels vous prévoyez d’agir. Ne mesurez jamais pour l’amour des mesures.

Comment créer votre propre « groupe de soutien »

Créer votre propre groupe est simple. Quelqu’un, peut-être vous, doit intervenir pour être le leader – La phase 1.

J’ai créé le groupe SVESMC à partir de zéro, avec quelques collègues SAP à bord. Ma stratégie était d’assister à des webinaires sur les réseaux sociaux et de participer via le hashtag pour rencontrer d’autres praticiens. Cisco a eu beaucoup d’événements de ce type à l’époque et j’ai suivi des personnes qui ressemblaient à un ajustement possible sur Twitter – Phase 2.

L’une des premières personnes que j’ai « recrutées » était Petra Neiger chez Cisco, probablement LA personne la plus talentueuse des médias sociaux que j’ai l’honneur de connaître, suivie de près par Maria. Depuis, nous avons partagé notre passion pour le yoga et sommes devenus amis bien au-delà des réseaux sociaux.

Phase 3 – J’ai commencé à inviter les gens que j’ai rencontrés sur Twitter pour le déjeuner, flottant l’idée de créer un groupe de soutien. La réponse a été extrêmement positive et lorsque nous avons organisé notre premier dîner, plus de 20 personnes y ont participé. Ensuite, le groupe s’est développé grâce aux recommandations de membres.

Chaque trimestre, nous votons pour un nouveau président qui dirige le groupe et accueille le sommet dans les bureaux de leur entreprise. Depuis, nous avons organisé des sommets chez PayPal/eBay, Cisco, Wells Fargo, SAP et Symantec.

Votre réseau est-il donc votre valeur nette ?

Revenons à la déclaration de Porter Gale selon laquelle « Votre réseau est votre valeur nette ».

Oui, je suis entièrement d’accord, car Mme Gale ne parle pas seulement de valeur monétaire mais de valeur personnelle, c’est-à-dire la valeur que vous extrayez en tant qu’individu ainsi que l’impact qu’un groupe de soutien peut avoir sur votre entreprise sociale (transformation). Comme de nombreuses études l’ont montré, faire partie d’une communauté et créer des liens sociaux sont des facteurs clés de bonne santé et longue vie.

Alors, démarrez votre propre groupe de soutien aujourd’hui, ou si vous êtes dans la Silicon Valley, travaillez à 100% sur les réseaux sociaux et aimez vous faire de nouveaux amis, contactez-moi sur Twitter @NaThomson ou via mon blog de marketing des médias sociaux B2B.

Plus du Social Shake Up : Si vous souhaitez en savoir plus, voici un blog résumant le panel Shake Up #SSUAdvacate : les médias sociaux peuvent-ils vous aider à créer un meilleur avocat ?

Erwan

Rédigé par

Erwan

Erwan, expert digital pour Coeur sur Paris, offre des insights pointus sur le marketing et les réseaux sociaux. Avec une plume vive et une analyse fine, il transforme les complexités du digital en conseils pratiques et tendances à suivre.