Social Media Updates

Êtes-vous en train de cracher (=spammer) ou de vous engager vraiment sur Twitter ?

Alors que mon très sondage scientifique sur ce qu’il faut appeler le spam Twitter n’a peut-être pas donné de résultats statistiquement significatifs, le sujet est toujours très pertinent pour tous ceux qui essaient de comprendre comment effectivement utiliser Twitter ces jours-ci.

Il y a quelques semaines, un tweet controversé et pas si gentil d’un blogueur influent qui suit mon entreprise a déclenché une conversation animée dans l’une de nos communautés internes. Cet incident m’a rappelé le stade embryonnaire où nous nous trouvons avec le social étant donné les débats qui font rage dans l’industrie pour savoir si Twitter est une diffusion par rapport à une véritable chaîne d’engagement. Pour plus d’informations, lisez ce post de Guy Kawasaki sur la façon dont il utilise Twitter. Bien que j’aie le plus grand respect pour Guy, ses opinions ne sont pas largement partagées dans l’industrie (c’est le moins qu’on puisse dire).

Dans cet esprit, voici mes propres règles :

Ajouter de la valeur: J’ai vu un tweet de quelqu’un l’autre jour, indiquant à quel point son produit X est meilleur par rapport à la concurrence, incluant également un lien vers un communiqué de presse officiel. Le communiqué de presse contenait des faits intéressants et si cette personne avait résumé certains de ces faits au lieu de dire à quel point son produit est génial, il aurait été beaucoup plus puissant et probablement amplifié (oui, personne n’a re-tweeté son tweet).
Soyez authentique: Être authentique, c’est aussi être courageux, je suis tombé sur ce tweet de Peter Graf (directeur du développement durable de SAP) l’autre jour qui m’a vraiment inspiré.

Combien de directeurs du développement durable avez-vous vu re-tweeter un message disant notre « CO2 les émissions ont augmenté » ? Vous imaginez-vous un jour re-tweeter un analyste disant des choses pas si positives sur l’un de vos produits ?

Ne re-tweetez pas aveuglément: Les re-tweets sont acceptables dans la mesure où ils ne sont pas exagérés. Bien qu’il n’y ait pas de règles largement acceptées, mon flux personnel ne comprend pas plus de 25 % de mes tweets totaux en moyenne, et je toujours lire l’article (s’il y a un lien) avant de re-tweeter. Citeriez-vous quelqu’un lors d’un cocktail si vous n’aviez pas compris ce qu’il disait ?

Comme je l’ai dit plus tôt, nous sommes encore très tôt dans le voyage social et il n’y a pas de règles largement acceptées sur ce qui constitue un bon tweet. En même temps, je crois que c’est notre chance de placer la barre haute et de dialoguer les uns avec les autres d’une manière dont nous aimerions tous être traités.

J’attends avec impatience un débat animé sur ce sujet…