Digital Strategy

L’avenir des services basés sur la localisation est "Départ" ne pas "Enregistrement"

Titre alternatif : La renaissance de la brique et du mortier.

Les services basés sur la localisation (LBS), comme Foursquare, Gowalla, Facebook Places et SCVNGR, deviendront-ils un jour grand public alors que seulement 4 % des adultes les utilisent ? Oui, il le feront. Mais l’avenir du « check-in » est en fait le « check-out ». Hein? Je sais que vous vous demandez si j’ai été coincé dans un trop grand nombre de réunions aujourd’hui et oui, mais voici ce que je veux dire.

Pardonnez-moi pendant que j’exerce mes compétences anthropologiques :

Voir cette photo ? Oui c’est flou mais j’essayais de le prendre sans que le couple s’aperçoive que j’étais voyeuriste. Ce que vous ne pourrez peut-être pas dire, c’est que ce couple nouvellement attendu (ils regardent des produits pour bébés, ne se souviennent plus lesquels) ont tous les deux leur téléphone pendant qu’ils font leurs courses. Ils recherchent des critiques et comparent les prix (j’ai aussi entendu un peu de leur conversation).

L’avenir de LBS réside dans la connexion des 4 P

Sont-ils « vérifiés ? » Non, ils « vérifient » les produits et les prix. Que manque-t-il ? Pour ceux qui connaissent les « 4 P » du marketing, c’est Places. La promotion est en fait inhérente aux deux.

Les consommateurs principaux se connecteront-ils un jour à Foursquare pour obtenir des badges et dire au monde où ils se trouvent ? Non, cela ne fonctionne que pour les premiers utilisateurs comme moi. Vont-ils s’enregistrer afin de vérifier les offres autour d’eux ? Absolument.

Nous sommes déjà sur le point de combiner des comparaisons de prix, des critiques, des coupons, des achats sociaux, LBS et des jeux sociaux, nous ne les avons tout simplement pas tous réunis (d’où la raison pour laquelle ce couple avait besoin de deux téléphones).

Foursquare + RedLaser + Groupon + Facebook = __________ ? (Quelle que soit la réponse, Amazon devrait avoir très peur.)