Digital Strategy

Les blogs « Lazysphere » et la liberté d’être moi

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt l’article du blogueur vétéran Steve Rubel, Lazysphere and the Decline of Deep Blogging, qui parlait de la prévalence des blogs « moi aussi » qui sont actuellement en vogue.

Il définit la « Lazysphere » comme un groupe de blogueurs qui, plutôt que de prendre le temps de rédiger des articles originaux, se contentent de « passer aux dernières nouvelles » avec des messages plus ciblés sur TechMème qu’à ajouter de la valeur.

La principale signification de son poste pour moi personnellement était un lâcher-prise, pour ainsi dire. J’étais devenu empalé sur l’enjeu de suivre les TechCrunch et les pèlerins que j’avais complètement frustrés. Avec un travail quotidien exigeant et une vie à la maison avec ma fiancée, il n’y avait tout simplement pas assez de temps pour rester au courant de toutes les tendances.

De plus, mes goûts sont très variés, couvrant tout, de la publicité aux médias sociaux en passant par les petites entreprises. C’est devenu un cercle vicieux sans résultat positif en vue. Je veux dire, si je ne faisais que bloguer toute la journée, ce serait une tâche surmontable. À la lumière de la réalité actuelle, il n’y a aucun moyen.

Le message de Steve m’a donné la permission, pour ainsi dire, d’être moi et de me concentrer sur les choses qui me tiennent vraiment à cœur. Alors que se passe-t-il si je manque la sortie de la plus récente et la plus cool des applications de médias sociaux ou des dernières nouvelles qui ne le sont pas. Il y a beaucoup de gens qui couvrent déjà ces sujets et le font d’une manière bien meilleure que ce que je pourrais faire lors de ma meilleure journée.

À la lumière de cela, voici ce que j’espère vraiment que ce blog puisse devenir : une introduction aux médias conversationnels et à la manière d’utiliser ses différents locataires comme outils de marketing. Et celui écrit est d’une telle manière que même le plus profane d’entre nous peut comprendre. Une version « pour les nuls » des choses en quelque sorte. Bien écrit, perspicace, pratique, apportant de la valeur au lecteur. Ça a toujours été ma force motrice de toute façon.

J’adorerais que des blogueurs comme Steve, Valeria Maltoni, Brian Clark, Toby Bloomberg, le blogueur immobilier Greg Swann et d’autres partagent des détails sur leur approche de cette discipline. Cela fournirait une aide immense au reste d’entre nous pour surmonter notre tendance à la paresse. (Et bloguer ces jours-ci est, comme il l’a toujours été, une véritable discipline.) Permettez-moi de leur soumettre cette idée comme un défi.

PS : Steve n’est en aucun cas quelqu’un que je qualifierais de « paresseux » en termes d’habitudes de blogging. Très peu de gens ont travaillé aussi dur et aussi longtemps pour apporter de la valeur à la blogosphère.


Lien vers le message d’origine